© AdrianHancu - iStockphoto

Les grandes étapes d'un chantier fibre

Le déploiement de la fibre optique par le Département de Loire-Atlantique implique une phase d'étude afin de définir les zones d'intervention, puis une phase de chantier, rendant possible le voyage de la fibre optique, et enfin une phase de commercialisation. Ces différentes étapes nécessitent l'implication de nombreux acteurs : collectivités, opérateurs, habitants...

Études

Le recensement

Une équipe technique se rend dans les territoires afin d'y recenser le nombre d'habitations et les projets de construction. Elle identifie les besoins (particuliers, entreprises, volume) et en déduit les zones prioritaires à couvrir. Ce travail est indispensable pour garantir un maillage territorial cohérent avec les besoins des usager·es, en lien avec le schéma directeur territorial d'aménagement numérique.

Le déploiement se base sur 3 axes prioritaires :

  • La continuité métropolitaine
  • L’équilibre territorial
  • La solidarité territoriale

Cette étape est également cruciale pour dimensionner les zones géographiques, définir l'emplacement des équipements (cœur de réseau, armoire...) et des câbles de fibre optique.

Un travail de co-construction entre les acteurs du projet

La construction du réseau public départemental est le fruit d'un travail commun entre le Département, les intercommunalités, les Communes et les entreprises de travaux.
Pendant la phase d'étude, une première réunion a lieu en Mairie afin d'informer les différents acteurs du déroulement des aménagements, de définir les rôles de chacun et d'évaluer l'impact des chantiers sur les zones de déploiement. C'est également pendant cette étape que les communes signent les autorisations de travaux.

Aménagement

Les équipements clés

  • Le découpage territorial se construit en fonction du nombre de résidant·es d'une zone, et des infrastructures déjà présentes (souterraines ou aériennes). Chaque zone est aménagée de la même manière.
  • Le NRO, le nœud de raccordement optique, est le cœur de réseau. C'est le point de départ du "voyage" de la fibre optique. La fibre, mais aussi les signaux de télévision et téléphonie y sont recueillis pour être acheminés vers les logements.
  • De ce cœur de réseau, la fibre est transportée vers des zones d'habitations, caractérisées par un point de mutualisation ou armoire, le 2e maillon de la chaîne. Une armoire recouvre entre 400 et 700 logements, et symbolise l'arrivée de la fibre. Les habitants sont alors informés du démarrage des travaux.
    - Les câbles de fibre optique sont ensuite tirés de l'armoire vers les Points de Branchement Optique (PBO) situés à proximité des habitations. C'est à partir des PBO que sont réalisées les opérations de raccordement final, et que le Département passe le relai aux fournisseurs d'accès internet.

Au coeur du chantier : le génie civil

Les équipes d'intervention doivent maintenant démarrer les travaux et la pose d'infrastructures afin de tirer les câbles de fibre optique jusqu'aux usagers et usagères.

Entre le cœur de réseau et l'armoire, la fibre est installée dans des infrastructures de génie civil existantes souterraines. Ainsi, à l'aide d'une dérouleuse, l'équipe d'intervention pose les câbles dans des fourreaux existants. Ces fourreaux, utilisés jusqu'alors pour les réseaux historiques, hébergent déjà les câbles en cuivre et le réseau câblé (déployés pour la technologie ADSL et la télévision) qui seront progressivement remplacés par la fibre optique.

De l'armoire, le câble est tiré jusqu'au boîtier de raccordement optique (PBO), situé à proximité des habitations. Le transport de la fibre lors de cette phase de distribution se fait à 60% en aérien et à 40% en souterrain.

L'élagage

Si les fourreaux sont encombrés et s'il n'y a pas d'autre possibilité d'infrastructure, le Département passe par le réseau aérien. Les câbles sont alors installés sur des poteaux électriques et téléphoniques existants. Dans 10% des cas, lorsqu'il n'y a pas de poteau dans une zone ou que ces derniers n'ont pas la capacité d'accueillir un câble supplémentaire, les équipes le remplacent ou en posent de nouveaux. Ces installations sont au préalable validées par les communes.

Pour cela, les plantations situées à proximité des lignes téléphoniques doivent être élaguées avant le tirage des câbles. Il est du rôle des propriétaires d'entretenir et d'élaguer les plantations de leurs terrains. Les habitants ayant des talus longés par des lignes téléphoniques sont invités à les élaguer régulièrement et pendant les périodes autorisées afin d'éviter des retards dans la construction de ce nouveau réseau de télécommunication.

En parallèle, les habitant·es concernés par ces élagages reçoivent un courrier précisant les parcelles concernées et les bonnes pratiques d’élagage à appliquer. Les périmètres d'élagages sont également consultables en mairie.

En savoir plus

La dernière étape du chantier : le raccordement au PBO

Le PBO (Point de Branchement Optique) correspond à l'extrémité du câble de fibre optique, juste avant le raccordement final.

C'est la dernière installation prise en charge par le Département. Il prend la forme d’un boîtier pouvant être situé sur un appui aérien ou dans une chambre (pour les habitations individuelles), ou encore dans un local d’immeuble (pour les collectifs).

Raccordable ou raccordé ?

Vous êtes raccordable

Une fois le câble de fibre optique tiré jusqu'au PBO en souterrain ou en aérien, vous êtes raccordable. Cela signifie que le réseau de fibre optique a été installé dans votre quartier, rue, village, mais pas encore à l'intérieur de votre logement. Vous recevez un courrier du Département vous informant de l'arrivée de la fibre optique dans votre commune.

Vous êtes raccordé

C'est vous qui décidez ensuite du raccordement final à votre logement ou à votre entreprise en contactant un opérateur. Ce dernier installe ensuite l'équipement de terminaison optique pour le connecter à votre box. Vous êtes maintenant raccordé.e !

À noter

Le Département n'intervient pas dans l'étape de raccordement final, les propriétaires des habitations et locaux sont donc responsables de leurs équipements, il est donc conseillé de les faire vérifier avant de contacter un opérateur (états des locaux et fourreaux traversant les terrains, infrastructures dans les jardins, etc.). Des entreprises peuvent par ailleurs accompagner les propriétaires pour identifier et réaliser les travaux.

Profitez de la fibre optique !

Félicitation, vous êtes maintenant connecté au très haut débit chez vous, et pouvez profiter des nombreux avantages qu'offre ce service :

Téléchargement à grande vitesse, appel dans le monde entier, visionnement de films et séries en streaming, consultation de programmes en haut définition, objets connectés, jeux en réseau, optimisation des outils de production, échanges de fichiers volumineux, data, etc.

À noter : en cas de panne ou pour tout problème technique sur votre box ou téléphone, contactez votre opérateur.

Was this page helpful ?