Le Département lance les travaux pour l'internet en fibre optique

22/09/20

Le déploiement de la fibre optique a débuté en Loire-Atlantique. Au Temple-de-Bretagne et à Saint-Étienne-de-Montluc, notamment, près de 10000 habitants et des entreprises vont pouvoir se raccorder d'ici 2022.

Pour garantir l’égalité d’accès à l’internet en milieu rural comme en centre-ville urbain, le Département déploie la fibre optique sur 60 communes afin d'apporter le très haut débit aux particuliers et aux entreprises de 150 zones d'activités. 114000 prises seront équipées d'ici 2022. Une seconde phase suivra pour répondre à l’objectif 100% fibre d’ici 2025.

7500 habitants de Saint-Etienne-de-Montluc raccordables en 2021

Le chantier a débuté en Loire-Atlantique, notamment à Saint-Etienne-de-Montluc, où près de 3600 locaux (soit 7500 personnes) vont bénéficier de cette première phase du plan départemental pour le très haut débit.

Le déploiement est opéré en plusieurs étapes :

  • Début des travaux au deuxième semestre 2020  et raccordements possibles fin 2020 pour les entreprises de la zone d’activité de Tournebride.
  • 2021-2022 : raccordement possible pour les autres locaux, dont les zones d’activités du Bois de la Noue, du Clair de Lune, de La Gatais, de La Close et des Tourterelles.

La fibre pour 1800 habitants du Temple-de-Bretagne

L’arrivée de l’internet à très haut débit en fibre optique concerne plus de 850 locaux du Temple-de-Bretagne. Les travaux débutent au deuxième semestre 2020. L'ensemble de la commune pourra être raccordé d'ici 2022.

Objectif 100% fibre d’ici 2025
L’accès au numérique étant devenu un besoin du quotidien pour les habitants et les entreprises, le Département a fixé, en mars 2019, l’objectif 100% fibre d’ici 2025 partout en Loire-Atlantique.
Début juillet 2020, les élus départementaux ont signé un contrat de délégation de service public, avec Axione et Vauban pour atteindre cet objectif. Cela représente environ 179 000 prises.
L'investissement est de 108 M€.  Cette opération se réalisera intégralement via des financements privés. L’offre retenue ne prévoit en effet aucune contribution publique. Pour autant, le Département conservera un rôle fort de pilotage et de coordination
Au terme des 30 ans de la délégation, le Département sera propriétaire de la totalité du réseau. Tout au long du contrat, il percevra des redevances estimées au minimum à 160 M€.

Suivre l'actu sur les réseaux sociaux

picto-large-twitter 2013-08-13 16-59-6 367   picto-large-facebook 2013-08-13 16-59-6 382   picto-large-pinterest 2013-08-13 16-59-6 382   picto-large-instagram 2013-08-13 16-59-6 382  

Recevoir l'actu par mail

L’actualité du numérique en Loire-Atlantique directement dans votre boîte mail.