La plateforme « Tous voisins 44 » permet la mise en relation de personnes d’horizons divers en vue de rencontres conviviales, solidaires ou professionnelles sur le territoire. C’est un réseau collaboratif d’échanges d’idées et de savoirs qui permet l’inclusion de populations isolées (personnes en insertion, personnes âgées, …) sans stigmatisation. Des référents bénévoles organisent ou relaient des évènements thématiques et locaux de manière récurrente et régulière.

Le contexte et les besoins du public

Le contexte

Selon les inventeurs du projet :

  • L’évolution des mœurs et des pratiques conduit à la formation d’individus et d’une société dans son ensemble très (trop) individualiste ;
  • Une partie de la population se sent exclue : de l’emploi, de la culture, des politiques sectorielles ; il est question de fractures générationnelles, sociales, numériques.
  • La conjoncture économique actuelle complique les démarches des personnes en situation d’insertion : rechercher un emploi demande un investissement en temps et en énergie plus important que par le passé ;
  • Il est fréquemment entendu que les formations proposées en enseignement initial ou continu sont trop théoriques, trop universitaires, trop formatées et déconnectées de la réalité des métiers, ce qui contribue au décalage entre l’offre et la demande d’emplois sur le marché du travail ;
  • L’insertion professionnelle est vécue comme une épreuve et génère de l’angoisse, en particulier chez les personnes âgées de plus de 50 ans, les populations immigrées mais également chez les jeunes diplômés ;
  • L’éloignement de l’emploi, s’il est de longue durée, peut conduire à une spirale négative d’isolement social, de perte de confiance en soi, de laisser aller dans l’hygiène de vie, etc. Autant de manifestations de la souffrance vécue par une grande partie des personnes en situation d’insertion.
  • Pour les personnes isolées socialement, les démarches administratives en ligne peuvent apparaitre comme déshumanisées et compliquées si elles ne sont pas équipées et habituées à manier le matériel informatique (référence au film « Moi, Daniel Blake ») ;
  • Internet est une source illimitée de renseignements, ce qui conduit de nombreuses personnes à partager un sentiment de « trop plein » d’informations, de difficultés à les prioriser et à les traiter ;
  • Les structures d’accompagnement social sont des acteurs clés de la réinsertion.

Les besoins

Les inventeurs du projet ont estimé que les personnes en situation d’insertion ont besoin :

  • Que les dispositifs administratifs et le vocabulaire des professionnels qui les accompagnent soient simples, adaptés et compréhensibles par tous, y compris les publics non diplômés, éloignés, etc.
  • Que les dispositifs de formation et d’accompagnement à la recherche d’emploi valorisent leurs forces plutôt que de souligner leurs faiblesses ;
  • Que la réduction de la fracture numérique soit partie intégrante des actions d’accompagnement social et professionnel ;
  • D’informations sur les outils, notamment numériques, d’autoformation : les plateformes de MOOC (formations en ligne) par exemple ;
  • D’être accompagnées progressivement vers l’emploi par des immersions dans le monde du travail sous la forme de stages, de services civiques ou d’alternances (en particuliers pour les jeunes à la recherche d’une première expérience) ;
  • Que des actions bénévoles d’aide à l’insertion se développent en valorisant le fait qu’être accompagnateur est tout aussi enrichissant qu’être accompagné ;
  • De réseaux professionnels en lien direct et non seulement de réseaux sociaux professionnels en ligne ;
  • D’outils pour échanger des bonnes pratiques, des trucs et astuces de l’insertion.

Les détails du projet

« Tous voisins 44 » est une plateforme qui crée du lien social et favorise le partage à l’échelle d’un territoire. « Tous voisins 44 » contribue à la formation de communautés réelles de personnes de tous horizons qui se rencontrent à l’occasion d’évènements thématiques gratuits et locaux.

 

Les inventeurs du projet ont souhaité valoriser le constat selon lequel tout un chacun peut transmettre ses compétences, ses connaissances, son vécu et réciproquement, peut apprendre au contact des autres, des citoyens différents aux parcours de vie variés. Ils ont identifié des thématiques qui concernent la population dans son ensemble telles que :

  • La mobilité ;
  • L’emploi ;
  • Le logement ;
  • Les loisirs, la culture et le sport ;
  • La santé et le bien-être ;
  • La solidarité.

 

Autour de ces thématiques rassembleuses, des évènements sont déjà organisés et gagnent à être connus, ils seront référencés sur la plateforme « Tous voisins 44 ». Sur l’initiative de citoyens, d’autres évènements pourront être crées avec l’aide des référents thématiques bénévoles de la plateforme qui pourront relayer des bonnes pratiques, faciliter des mises en relation, etc.

Les inventeurs insistent sur la notion d’ancrage local des évènements de manière à fédérer des communautés de solidarités pérennes, formées de personnes qui se rencontrent régulièrement. En plus des référents bénévoles spécialisés sur une thématique, ils proposent que l’animation de la plateforme soit portée en local par des référents de territoire. Ces référents de territoire pourraient être bénévoles ou bien des agents de collectivités territoriales. Il est souligné que les intercommunalités correspondent souvent à des « bassins de vie » et qu’il serait donc opportun de recenser un référent de territoire par intercommunalité de Loire-Atlantique.

 

Les inventeurs du projet ont imaginé quelques onglets de la plateforme :

  • Le calendrier des évènements ;
  • Un annuaire et une cartographie des référents locaux et thématiques ;
  • Un fil d’actualités ;
  • Des liens utiles et notamment vers des MOOC ;
  • Un forum pour rester en contact avec la communauté en dehors des temps évènementiels.

Il est demandé que la plateforme soit développée et mise à disposition par le Département.

« Tous voisins 44 » à l’ambition de faire progresser le « vivre ensemble » en Loire-Atlantique, les évènements qui seront relayés ou organisés seront gratuits et ouverts à tous, avec l’espoir de susciter de belles rencontres entre personnes bien insérées et personnes plus isolées socialement et professionnellement.

Pour favoriser la mise en relation des personnes, il sera possible de créer un profil sur « Tous voisins 44 » et de mettre en avant non ses caractéristiques sociologiques ordinaires (genre, âge, profession, situation familiale, etc) mais ses centres d’intérêt. Entre Bernadette, retraitée de 74 ans et Yann, 38 ans et à la recherche d’emploi, un point commun sera très rapidement identifié : « j’aime cuisiner » ; « moi aussi ! ».

Contact