« F@mille connectée » est un dispositif de médiation numérique en faveur des adultes en charge d’accompagner des enfants : parents, grands-parents et membres de la famille élargie, enseignants, professionnels de la petite enfance, assistants familiaux, etc. Des médiateurs du Département sillonnent le territoire dans un bus et proposent des outils et documentations de sensibilisation au numérique. Ils organisent des permanences trimestrielles dans les communes, des ateliers et la co-animation d’évènements autour du numérique et/ou de la parentalité.

Le contexte et les besoins du public

Selon les inventeurs du projet :

  • La fracture numérique peut accentuer le sentiment d’incompréhension intergénérationnelle. De nombreux parents et grands-parents se sentent en décalage par rapport à leurs enfants en matière de connaissances et d’usages numériques ;
  • Internet est une source d’informations très riche pour celui qui maîtrise les codes de la recherche et dispose d’outils numériques. Force est de constater que ce n’est pas le cas de tous ;
  • Parents comme enfants sont insuffisamment sensibilisés aux dangers d’Internet ;
  • Les lieux d’accueil départementaux de Protection Maternelle et Infantile (PMI) ne sont pas réservés au public en grandes difficultés, cependant, nombre de familles hésitent à solliciter un accompagnement qui leur serait bénéfique : le terme de « PMI » peut faire peur ;
  • Les liens entre parents d’élèves et établissements scolaires ne sont pas toujours fluides, les parents en difficulté peuvent hésiter à solliciter l’aide des équipes pédagogiques ;
  • Une partie non négligeable de parents est dans l’incapacité d’aider leurs enfants à faire leurs devoirs ;
  • Dans le cadre scolaire, des formes de stigmatisation entre enfants existent au détriment de ceux issus de milieux défavorisés, porteurs de handicaps ou encore en échec scolaire ;
  • La scolarisation des enfants en situation de handicap est fréquemment vécue comme un « parcours du combattant ».

Les besoins

Les inventeurs du projet ont identifié que les familles peuvent être demandeuses :

  • Retisser des liens entre parents et enfants et créer des liens entre parents et système éducatif ;
  • Dialoguer en continu malgré des facteurs de distance géographique au sein de familles éclatées quel qu’en soient les motifs (divorce, placement des enfants, expatriation) ;
  • Rendre les apprentissages scolaires plus attractifs et ludiques ;
  • Développer des intelligences plurielles sur la base d’informations, de communautés et d’outils diversifiés ;
  • Sécuriser les recherches Internet en particulier pour les enfants.

Les détails du projet

Le « projet F@mille » connectée fait le pari tout à la fois de connecter les parents au numérique et de les rapprocher de leurs enfants.

Les inventeurs du projet ont souhaité apporter des réponses aux parents déconnectés et désemparés face à leurs enfants en bas-âge ou adolescents qui se saisissent intuitivement du numérique voire sont hyperconnectés. Pour ce faire, ils proposent que le Département mette à disposition de chacune de ses délégations, un bus aménagé pour l’accueil du public et des médiateurs numériques. Les bus numériques se déplaceraient sur leur territoire d’affectation de façon à effectuer au moins 4 permanences par an et par commune. Il serait en outre possible de joindre les médiateurs par téléphone.

Les usagers de F@mille connectée devraient s’apaiser les tensions familiales liées au numérique :

  • Lors d’ateliers réservés aux adultes, ces parents ou professionnels en lien avec les enfants, pourront être initiés aux outils numériques, bénéficier d’informations et d’éléments de prévention quant aux pratiques des plus jeunes. C’est en étant eux-mêmes bien avertis qu’ils pourront transmettre les bonnes pratiques et cadrer les usages numériques (jeux vidéo, réseaux sociaux, navigation sur Internet) des enfants qu’ils suivent.
  • Lors d’ateliers en lien avec les équipes éducatives, les parents d’élèves pourraient être sensibilisés à l’utilisation de l’Espace Numérique de Travail E-lyco ou encore à l’utilisation d’Internet pour l’aide aux devoirs, la réalisation d’exposés, …
  • Lors d’ateliers parents-enfants, une appréhension ludique du numérique pourra faire émerger des centres d’intérêt communs et être l’occasion de temps d’écoute mutuelle.


L’ensemble des interventions pourra être évalué de manière à en adapter en permanence le contenu et les modalités aux attentes des acteurs du territoire et du grand public.

De plus, les médiateurs numériques prendront part à de nombreux évènements existants ou à créer sur les thématiques de la famille, en particulier de la parentalité, de l’éducation et du numérique. En participant aux rendez-vous habituels et festifs des citoyens, les médiateurs numériques seront immédiatement accessibles au plus grand nombre et donneront à connaître les accompagnements proposés. Des évènements inédits comme l’inauguration des nouveaux réseaux Très Haut Débit ou l’organisation de « semaines du numérique » pourront également voir le jour sur le territoire, en miroir des Digital Weeks organisées dans les grandes villes.

Les inventeurs du projet F@mille connectée

Nous contacter