Territoire d’expérimentation, le Département de Loire-Atlantique a su développer et encourager les pratiques citoyennes innovantes grâce à plusieurs dispositifs tournés vers la culture du numérique : appel à projets Upload, soutien aux projets numériques des territoires et des associations… En situant son action au carrefour des initiatives locales, au cœur des réseaux en lien avec ses partenaires, il défend l’idée d’un numérique toujours plus accessible.

Le Département de Loire-Atlantique continue d’expérimenter et d’innover dans de nombreux domaines : patrimoine culturel (numérisation 3D de l’écrin du cœur d’Anne de Bretagne, médiation), collecte et production de données (opération libre à Chéméré, site de photographies et d’images aériennes « vue du ciel »), tourisme, sport, transports... 

Le Département encourage également l'innovation citoyenne et les projets des territoires en leur apportant son soutien.

Soutien aux projets des associations jeunesse


Le Département apporte son soutien aux associations développant leurs activités dans le domaine de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la citoyenneté. Parmi les projets soutenus destinés à un public jeune, de nombreux projets d'éducation à la citoyenneté sont en lien avec le numérique.

Parmi les projets numériques soutenus, on retrouve notamment un projet de festival allant des cultures aux métiers du numérique à Saint Nazaire, un projet de réalisation d'un court métrage sur la thématique des nouvelles technologies à Nantes, un projet de compétition e-sport (Minecraft) pour des jeunes issus d'Indre, Couëron, Savenay, La Haye Fouassière et Vallet, un projet de tiers-lieu numérique junior à Châteaubriant, un projet de mise en place des plateformes libres de création de jeux vidéo à Saint Sébastien, ou encore différents projets globaux d'éducation aux médias, aux réseaux sociaux et au numérique.

Soutien aux projets d'éducation à la citoyenneté et à la laïcité dans le cadre de « mon parcours collège »


« Mon parcours collège » est composé de six actions qui visent à accompagner les collégiens dans leur scolarité et le développement de leur citoyenneté. Depuis 2016, le département propose aux collèges de Loire-Atlantique des actions éducatives spécifiques mises en œuvre en partenariat avec des mouvements d’éducation populaire suite à un appel à projet.

Parmi les thématiques prioritaires, on retrouve :

  • L'éducation au numérique
  • Les réseaux sociaux (dont la lutte contre le harcèlement).

Pour l'année scolaire 2018-2019, les Centres d'Entraînement aux Méthodes d'Éducation Active (CEMEA) Pays de la Loire interviennent ainsi sur un projet intitulé « Prévention de l’usage d’internet et des réseaux sociaux – Prévention harcèlement et protection de la vie privée ».

Soutien aux projets de prévention de la perte d'autonomie des seniors


Le Département et ses partenaires, réunis en conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie, lancent un appel à projets « Prévention et autonomie » qui vise à soutenir des actions collectives de prévention répondant aux besoins des personnes de 60 ans et plus en Loire-Atlantique.

Certains projets destinés à maintenir le lien social concernent le numérique. À titre d'exemple, l'appel à projets 2018 a retenu 6 projets d’ateliers d'initiation à l'usage d'une tablette ou à l'informatique sur les communes de Châteaubriant, Gorges, Guémené-Penfao, Le Fresne-sur-Loire, Nantes, Port-Saint-Père, Saint-Herblain, Saint-Sébastien-sur-Loire.

Soutien aux projets des collectivités


Le Département a défini 4 thématiques prioritaires pour le soutien aux projets locaux des communes et intercommunalités sur la période 2017-2021 :

  • L'éducation
  • L'habitat
  • Les mobilités
  • Le numérique

Concernant la thématique du numérique, les projets des territoires liés aux usages numériques et à la téléphonie mobile seront soutenus. En complément, dans ce dispositif, le Département prend à sa charge, pour le compte des Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI), leur contribution financière au raccordement final des usagers au réseau FTTH. Il participe  financièrement au coût de déploiement complémentaire de la fibre optique vers des sites prioritaires.